S’exposer à la maison de la Chimie, pour parler aux équipes médicales, aux soignants de l’AMP

14372027_1020527081379948_6111072401078225607_o

« Parler c’est s’exposer, se taire c’est s’isoler » Boris Cyrulnik

14361273_1020527061379950_8765772964985835078_o

Dans le cadre du congrès FFER 2016 (Fédération Français d’Etudes de la Reproduction), nous avons pu exposer nos Traces autour de l’infertilité.

L’infertilité, quelle qu’en soit l’issue, laisse des traces : traces sur le corps, traces sur l’esprit, traces sur le couple, traces sur le projet de vie, traces dans la vie émotionnelle, dans la relation aux autres, au monde… Traces invisibles souvent, traces fertiles aussi.

Ce projet créatif, participatif et évolutif d’expositions d’œuvres réalisées par des personnes confrontées à l’infertilité, la stérilité, en parcours d’Assistance Médicale à la Procréation ou non, est portée par l’association collectif BAMP ! Je suis heureuse d’y contribuer en tant qu’art-thérapeute car depuis deux ans nous travaillons sur ce projet, trois expositions ont déjà été réalisées en 2015 et 2016.

Aujourd’hui, nous souhaitons le porter plus loin, le faire grandir encore.

Retrouvez ici l’article diffusé sur le site BAMP où nous expliquons notre démarche.

error: